Voici la grille de prix des oeuvres d’Art de Joel Tenzin
ils remplacent les prix affichés dans la boutique en ligne, désormais parfaitement ineptes (ca fait plusieurs années que j’ai trouvé mieux a faire que de remplacer des prix une ou deux fois par an).

Prix Atelier :
A noter que ces prix sont les memes en galeries ou à mon atelier. N’esperez pas avoir des prix speciaux à mon atelier sur des tableaux que vous avez vu en galerie, je travaille avec des galeristes serieux, auxquels je delegue la partie commerciale de mon activité. si je ne délègue pas, je compte pour moi la partie commerciale (logique et normal, j’ai des frais, je passe du temps…) et je déteste négocier. Parler peinture, prendre un café, oui, avoir une réduction parce que ci ou ca… vous aurez plus de chance avec le galeriste.

Club privé :
Les seuls prix que vous aurez, ce sera sur les travaux (etudes entre autres) qui ne sont pas proposés aux galeries; Je produit beaucoup de travaux préparatoires.
Pour voir et acheter ces travaux, il faut s’abonner à un club privé (pour l’instant, abonnement gratuit).

Changer d’avis :
Entre l’oeuvre vue sur internet et la vraie, il y a des différences. vous avez un mois pour changer d’avis gratuitement ( à mon atelier, sinon les frais de retour sont à votre charge), vous recevez dans ce cas un avoir valable 12 mois. Au delà du mois, une facture de location est éditée, au prorata de la durée, et vous avez un avoir du solde, valable 12 mois à partir de l’émission de l’avoir. Dans la cas où vous vous ne voulez pas d’avoir mais un remboursement, la facture d’achat devient une facture de location, au prorata du temps écoulé, à reception de l’oeuvre à l’atelier (frais de retour à vote charge et 10% supplementaire pour le changement de contrat). Il est plus judicieux de commencer par une location qui se transforme en vente. Bien sur, état impeccable au retour. (gardez les emballages).

Que veut dire Cotation Drouault ou Akoun :
C’est l’indice que donnent ces organismes, selon des calculs qui leur sont propres, et comprennent à des doses diverses, les ventes privées ou publiques. En gros, “ça c’est déjà vendu récemment ce prix là”. Personnellement, j’ai trop d’expérience et de connaissances dans la profession pour accorder du crédit à la chose ( si vous insistez, je fais un article sur toutes pratiques de détournement possible de la côte d’un artiste… dans mon club privé bien sur), mais il se trouve qu’on me demande parfois quelle côte j’ai, voici donc une réponse. La bonne réponse étant en fait, ” à combien vous évaluez votre joie de voir jour après jour l’œuvre que vous regardez, et est-ce que vous pensez la mériter”. Si l’on vous promet un retour sur investissement, que la côte de l’artiste va exploser…on fait un pari sur l’avenir… et surtout sur votre crédulité. Achetez une œuvre d’art pour ce qu’elle vous procure quand vous la possédez, pas pour ce qu’elle est censée vous rapporter quand vous la revendrez, comme cela, vous n’aurez que de bonnes expériences, et peut-être de bonnes surprises.